L’étude du bonheur

Chansons, dictons, études, thèses philosophiques, établissements, sites internet et restaurants nommés Bonheur… Que d’occasions pour placer le terme «bonheur», si subjectif, comme nous l’avons constaté dans l’article La définition du bonheur. Rien d’étonnant alors si le bonheur fait l’objet de nombreuses études. Amusez-vous sur Internet, vous en trouverez facilement! Voici deux études sympathiques:

L’enquête Better Life

Réalisée chaque année dans 34 pays par l’OCDE (Organisation for Economic Co-operation and Development), cette enquête mesure le bonheur et le bien-être dans notre société. Au lieu de se contenter du PIB, elle met au point un indice du bonheur, basé sur 11 critères différents afin d’évaluer la satisfaction des habitants: le logement, le revenu, le travail, le réseau social, l’éducation, l’environnement, la gouvernance, la santé, le bien-être, la sécurité et l’équilibre entre la vie privée-vie professionnelle. La meilleure moyenne dévoile le pays qui serait le plus heureux! En 2011, le grand vainqueur est l’Australie. Un classement par catégorie permet de cibler les atouts de chaque pays. Par exemple, en disposant en moyenne de 2,5 chambres par personne, les Canadiens sont les meilleurs en matière de facilité de logement. Si vous voulez faire fortune, il faut vous rendre au Luxembourg, où le revenu annuel par habitant avoisine les 30’057 euros. Enfin, la Suisse possède le meilleur système de santé. L’espérance de vie y est de 82,2 ans. Vous trouverez les détails pour chaque catégorie ici.

S’il est très difficile de définir le bonheur, certains sont donc parvenus à le mesurer…

L’Indice relatif du bonheur

Créé en 2006 par Pierre Côté, l’Indice relatif de bonheur a pour but de faire du bonheur une variable. En effet, il permet ensuite de poser un jugement ou d’évaluer une société ou une collectivité. Cette étude par de l’hypothèse suivante: «tout être humain recherche, consciemment ou non, une situation qui s’approchera le plus possible de sa vision du bonheur». Étant donné qu’elle se base sur des valeurs, des acquis et des sentiments très personnels, l’IRB évalue l’impression et la perception que les gens ont de leur propre situation. Il répond à la question: Vous sentez-vous heureux? Avez-vous trouvé le bonheur? C’est au travers de 24 critères d’influence du bonheur, comme l’accomplissement, la santé, la famille, le travail, les finances, l’amour, l’amitié et la reconnaissance, que l’indice est calculé.

Vous pouvez évaluer votre propre indice relatif du bonheur et obtenir les résultats en détails!!
Répondez au questionnaire suivant. Quand vous obtenez votre moyenne, vous pouvez télécharger le document pdf avec le détail de votre bonheur!

Sur le site de l’IRB, John Zelenski, directeur de Happiness Laboratory à l’Université de Carleton, a déclaré : « En fait, la meilleure mesure du bonheur, c’est de demander simplement à quelqu’un s’il est heureux».

Lançons le débat!

Êtes-vous heureux? Quelle est votre définition du bonheur? Quand avez-vous respiré le bonheur?

, , , ,

  1. #1 by mzellepika on December 11, 2011 - 18:54

    J’essaie de ne pas voir le bonheur à trop long terme et de profiter des petits instants heureux de chaque journée. En hiver? Séries TV, couverture et chocolat chaud =)

  2. #2 by dianerodrigues on December 14, 2011 - 14:15

    Un peu comme Mzellepika, j’essaie de me concentrer sur des petits moments. Comme écouter de la musique qui fait vibrer, marcher pieds nu, boire un verre avec des amis, un câlin, et ces quelques secondes où on respire et on se dit: “J’aime ma vie…”

  3. #3 by David on December 15, 2011 - 09:20

    Poure moi le boheure sait mater un bon match de l OM avec des potes en buvans une bierre.

  4. #4 by Audrey Ducommun on December 15, 2011 - 09:22

    Je tiens à relayer un commentaire très intéressant partagé sur Facebook:

    “Le bonheur c’est le Graal….

    Autrement j’aime beaucoup le texte de la chanson de Jean Villard-Gilles, intitulée justement….le bonheur….”

  5. #5 by Matt on December 15, 2011 - 12:52

    Le bonheur? C’est réussir une photo, c’est marquer un but, c’est être satisfait après un examen, c’est plein de petites choses.
    Mais c’est aussi d’être content là où on est et là où on va!

  6. #6 by chude on December 15, 2011 - 12:58

    Désolée de casser l’ambiance, mais le bonheur est tellement relatif… et hyper paradoxal ! Dans notre société, on a tout pour être heureux et pourtant il y a de plus en plus de dépressifs, alors que dans des parties du monde où les conditions de vie sont réellement difficiles, les gens trouvent des petits bonheurs dans des choses très simples… C’est triste, plus l’être humain a de choses pour être heureux, moins il l’est car il en faut de plus en plus pour le surprendre et le satisfaire… Il suffit de tendre l’oreille dans le train et d’écouter les gens se plaindre de tout, ils ne font que ça… Sans devenir un Père-Noël sous prozac, il faudrait qu’on retrouve un peu la capacité de se réjouir des petites choses… Je sais bien que les films de Walt Disney ne sont pas toujours une référence dans la vie, mais il faudrait parfois se rappeler de ce qui disait cet ours plein de sagesse, Balou : “il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux ! Il faut se satisfaire du nécessaire. Un peu d’eau fraîche et de verdure que nous prodigue la Nature, quelques rayons de miel et de soleil”…🙂

  7. #7 by dolinecha on December 15, 2011 - 13:40

    J’ai fait le test du bonheur🙂 alors, d’après eux, je suis heureuse à 93.7%🙂
    Je peux dire que c’est effectivement le cas. Et comme dirait l’autre: les moments qui ne se passent pas bien sont juste là pour contraster avec les moments de bonheur, afin qu’on se rende encore plus compte de la chance qu’on a de les vivre🙂

  8. #8 by Mims on December 15, 2011 - 15:04

    pour moi le bonheur c’est les choses simples de la vie, comme faire des biscuits de Noël entre copines:)

  9. #9 by Tic ou Tac on December 16, 2011 - 15:15

    Le bonheur…ça n’est pas anodin s’il y a de plus en plus de dépressifs dans notre société, car si effectivement en apparence il semblerait qu’on ait tout pour être heureux, le revers de notre société est qu’elle met également tout à disposition pour être malheureux: inégalités sociales, violence, perte de valeurs, avidité, cupidité, systèmes de soins considérés comme étant les meilleurs au monde et qui pourtant distinguent les gens en fonction de leurs revenus, leur origines, leur confession…, …les gens ne font pas le choix de sombrer dans les méandres de la dépression et du malheur, et s’il suffisait de ne pas vouloir tomber dans la dépression pour ne pas y tomber, personne ne serait dépressif…
    Balou, comme les personnes vivant “dans les parties du monde où les conditions de vie sont réellement difficiles”, peut se contenter du peu d’eau fraîche et de verdure que lui prodigue la Nature car il ne dispose que de ça…. Quelle serait son refrain s’il vivait dans notre culture? “Il en faut peu pour déprimer, vraiment très peu pour déprimer…”? Serait-il heureux?!

    Le bonheur réside effectivement en chacun de nous….mais chacun de nous réside dans un environnement dont les superficialités ont vite fait de prendre le pas sur l’essentiel….

  10. #10 by enquête satisfaction on October 9, 2012 - 09:31

    Il est également possible de choisir un mode de développement comme le Bhoutan, qui évalue sa “richesse” intérieur au “Bonheur Intérieur Brut” et non au PIB.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: