Smartphones: le journalisme mobile du 21ème siècle

Au cours de ces dernières années, la banalisation de l’utilisation de Smartephones partout dans le monde a résolument transformé le journalisme du 21ème siècle. Ces supports informatiques mobiles ont généré de profonds changements infra-structurels dans les entreprises médiatiques et soulevé de nouveaux enjeux techniques, sociaux et éthiques de la profession.

Les médias dépendent de plus en plus des innovations technologiques. Les appareils mobiles comme les Smartphones ont révolutionné le journalisme au cours de ces dernières années. Au mois de janvier, Gartner, Inc, une compagnie de recherche informatique a annoncé une prédiction selon laquelle d’ici 2013, les téléphones mobiles dépasseront les ordinateurs comme appareil d’accès au Web le plus commun. Ces nouveaux supports, petits, mobiles et disposant d’une information rapide transforment les modes de production et de distribution de l’information. S’adapter à cette évolution médiatique n’est pas évident pour les médias traditionnels qui doivent rivaliser avec les nombreux avantages de ses cadets, tel que la rapidité, le bas coût et la mobilité de l’information. Mais au-delà des questions techniques, c’est la façon de penser le journalisme qui est en phase de subir une réelle mutation.

Les derniers développements en matière de technologie de l’information et de la communication comptent l’utilisation croissante de Smartphones dans le monde ainsi que l’accès aux informations en temps réel relayées par des réseaux sociaux comme Twitter. Il en découle qu’aujourd’hui, une information de qualité est une information rapide, claire, concise, accessible de partout et bon marché. Un pari complexe que le journalisme s’applique à tenir au prix d’importantes transformations.

Un journalisme plus citoyen

La participation des citoyens à la production et à la diffusion d’informations est largement favorisée par l’apparition des nouveaux supports médiatiques. Chaque individu étant en tout lieu, à tout moment en possession d’un outil doté d’une caméra de haute qualité et d’un accès au réseau, les scoops sont désormais plus susceptibles d’être relayées par des citoyens que par des journalistes. Comme l’a énoncé Louis Gump, le vice-président de CNN pour mobile : « Quelle que soit notre grandeur, on ne peut pas être partout ». Les médias sont donc enclins à accepter davantage d’informations provenant de citoyens n’exerçant pas de profession journalistique. C’est un enjeu de poids qui a ses atouts comme ses failles : s’il est un plus indéniable pour alimenter le marché de l’information dont se nourrissent les médias, il met aussi en question leur validité. Cette dernière implique dans une perspective d’avenir de la profession, une nécessité d’accroitre la rigueur de la vérification empirique, le socle de la crédibilité des médias aux yeux du public.

Un mode de diffusion  plus libre

Si ces supports mobiles à la fois d’enregistrement et de diffusion avantagent l’alimentation du marché de l’information, ils assurent également la libre circulation des contenus. Effectivement, le web est un bon moyen de contourner la censure des médias traditionnels s’il ne fait pas lui-même l’objet d’une censure de niveau national comme c’est le cas en Chine. Par exemple, des citoyens ont filmé, au moyen de leurs Smartphones et malgré l’interdit, les protestations contre les élections iraniennes afin de les diffuser sur internet. Les news qui auraient été immédiatement censurées par le gouvernement ont été relayées par de nombreux médias à travers le monde. Ces supports mobiles semblent incarner un atout majeur de la liberté d’expression.

Une écriture plus concise

Le format des supports mobiles étant naturellement plus petit qu’un format papier ou qu’un écran d’ordinateur, l’écriture des journalistes a subit une modification afin de s’ajuster à celui-ci.  En conséquence, les journalistes se retrouvent face à de nouvelles contraintes de productions liées au support de destination. Les nouvelles se veulent désormais plus concises afin de pouvoir tenir facilement sur l’écran d’un Smartphone sans que l’utilisateur n’ait à dérouler d’interminables pages. Cette transformation répond au besoin du public de recevoir une information plus rapide – puisque mobile – et plus pratique. L’attention du lecteur est également plus diffuse sur un support petit et mobile que sur un support papier. Inévitablement, un Smartphone propose de nombreuses applications qui peuvent détourner l’intérêt du lecteur. Puisqu’il est mobile, il se peut aussi que le lecteur soit dans un lieu non propice à la lecture. Et enfin, submergé par une quantité affluente d’information, celui-ci peut présenter moins d’intérêt pour les informations virtuelles que celles qui figurent sur un support papier. De ce fait, le journaliste doit, tout en restant concis, faire preuve d’imagination pour rédiger dans un style qui frappe l’attention.

Une application pour les journaux papiers

“Dans les trois prochaines années, l’industrie de la presse toute entière aura besoin de passer du Web statique au Web mobile – du format de 17 pouces à celui de 3 pouces,” a prédit Bentley, un professeur à l’École de Missouri de Journalisme. Pour survivre au phénomène, la presse écrite devra effectivement s’adapter en déclinant sa production sur le support mobile notamment à travers la création d’applications qui facilite la lecture du journal. Ainsi, le nouveau support n’incarnera pas une menace pour les médias traditionnels qui pourront s’en servir comme tremplin afin de toucher un public toujours plus vaste. En sommes, l’avenir du journalisme semble tenir en trois mots : participation, immédiateté, dynamisme.

Laura J.

, ,

  1. Essai no 2: Contrepied de « Les téléphones intelligents: le nouveau terrain de jeux des publicitaires » (http://gabrielle-gagnon.blogspot.com/2011/06/les-telephones-intelligents-et-la.html) « annabellenadeau

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: